Avec les Prout, les « Musichiens » aboient et jamais ne se lassent